Le blog du marketing automation

Lire entre les lignes : 3 étapes pour améliorer le contenu d’une page web

Par : Lucile Cazes • Pas de commentaire

seo-contenu-webmecanik

En SEO, revoir le contenu est un passage nécessaire. Pour attirer les visiteurs sur notre page, nous nous assurons que les efforts investis en heures et en ressources se révèlent impactants et pertinents sur du long terme. Cela nécessite parfois de revenir sur notre travail et de réévaluer notre contenu pour identifier les parties qui peuvent être améliorées.

Cela étant dit, si vous faîtes déjà de la révision de contenu, vous savez à quel point cela peut se révéler challengeant : types de formats et de sujets, définir ce qu’est un “bon” contenu ou encore détecter les éléments clés de contenus à modifier.

Heureusement, il existe certaines caractéristiques, telles qu’une bonne orthographe et mise en page, des mots-clés pertinents…, qui sont communément associés à ce que l’on peut considérer comme du contenu “pertinent”.

Grâce aux 3 étapes qui suivent, nous nous attachons à proposer un schéma qui peut être appliqué à presque tous les types de contenus.

Étape 1 : Connaître votre audience

Connaître votre audience de lecteurs est certainement l’étape la plus importante. Cela vous permettra d’identifier les détails qui se révèleront être les fondations de votre contenu. Il faut donc entrer dans la tête du lecteur pour comprendre ses intentions, la mise en page qui lui plaira, et l’objectif sur lequel votre contenu doit se concentrer.

Cependant, pour en arriver là, vous devez d’abord répondre à ces deux questions :

  1. Quelles sont les caractéristiques de mon audience cible ?

Cela reprend d’abord des informations générales : âge, sexe, diplôme, métier. Le but est de décrire un persona idéal et de déterminer ce qui lui conviendra au mieux. Par exemple, si vous ciblez des mères au foyer de 35 à 40 ans et qui ont au moins 2 enfants de moins de 5 ans, vous pouvez deviner qu’elles ont un emploi du temps très chargé. De fait, un article court, facile à lire entre deux tâches et avec des images entre les paragraphes afin de réduire la fatigue oculaire, sera mieux reçu qu’un article long et qui nécessite un fort degré de concentration.

  1. Pourquoi lisent-ils mon contenu ?

Une fois que vous avez mis un “visage” sur votre lecteur, la seconde question doit permettre de comprendre ce que le lecteur recherche en vous lisant, et si l’article qu’il lit répond effectivement à ses besoins. Par exemple, les cadres supérieurs seniors au sein de moyennes et grandes entreprises peuvent vouloir être mieux renseignés avant de prendre une décision importante, chercher à s’expertiser davantage, avoir les tenants et aboutissants des choix qui s’offrent à eux, ou encore pour transmettre ensuite leur savoir dans leur domaine, pour apprendre à enseigner à d’autres. D’autres questions que vous pourriez considérer :

  • Est-ce qu’ils lisent pour le plaisir ou pour le travail ?
  • Est-ce qu’ils souhaitent partager votre article sur les réseaux sociaux ?
  • Où seront-ils les plus à-même de lire cela ? Dans le train ? A la maison ?
  • Est-ce qu’ils s’accommodent de longs blocs de textes ou est-ce que des images ou des schémas seraient plus adéquats ?
  • Est-ce qu’ils préfèrent lire des bribes d’information ou bien sont-ils à l’aise avec de longs rapports ?

Vous pouvez trouver les réponses à ces questions en collectant des données de valeur en utilisant à la fois des ressources internes, par exemple grâce à des scénarios commerciaux ou des enquêtes, et des outils tels que Google Analytics.

Étape 2 : Séparer votre contenu

Maintenant que vous savez qui est votre audience, il est l’heure de passer à l’action : évaluer votre contenu existant. Cette étape nécessite de disloquer votre contenu pour identifier les composants que vous devez garder, changer, ou jeter. Toutefois, cela peut devenir très compliqué parce que la performance de la plupart des composants – le ton utilisé, la mise en page, la continuité – ne peuvent pas simplement être désignés comme “bon” ou “mauvais”. Il est même probable que les parties à améliorer se trouvent quelque part entre les deux. Un des moyens les plus efficaces d’évaluer et mesurer le degré d’optimisation est d’utiliser une carte de scoring simple, réutilisable, et facile à mettre en place, qui vous aidera à examiner la performance de votre contenu.

Prenez une feuille et divisez-là en deux colonnes : Écriture / Mise en Page.

Listez ensuite les éléments qui sont généralement nécessaires pour créer un bon contenu et devraient être examinés et attribuez leur ensuite une note de 1 à 5, 1 étant jugé “mauvais” et 5 “excellent”.

Par exemple, vous listez sous “écriture” et sélectionnez un paragraphe de votre article : grammaire, titres de section, images… Puis en face de “grammaire” : 1 point si votre paragraphe comporte plus de 4 fautes d’orthographe, 5 points s’il n’en contient aucune, et ainsi de suite pour les autres catégories que vous aurez identifiées.

Reproduisez ensuite le procédé jusqu’à ce que tous les éléments et paragraphes aient été passés en revue. Une fois que vous avez terminé, reprenez vos notes et vérifiez vos moyennes. Chaque élément devrait obtenir au moins un point par catégorie, soit 4 points si vous avez 4 catégories. Rappelez-vous de rester impartial dans votre évaluation. Un 5 doit rester une note exceptionnelle, pour un travail parfait. Un 3 ou moins vous permet d’envisager de faire des changements significatifs.

Grâce à cette méthode, vous pouvez également utiliser ce système de scoring pour vous attarder sur un seul élément, par exemple “les titres de section” ou “l’orthographe” ou “le ton”.

N’oubliez pas les mots-clés

Le dernier élément à vérifier avant de passer à la publication est de bien préparer les mots-clés. Vous allez tout de suite penser que c’est plutôt la première chose à faire. Mais vous conviendrez qu’après avoir révisé votre article, il est préférable d’évaluer à nouveau vos mots-clés.

Selon les résultats de la réévaluation de votre audience cible et de la grille d’évaluation de contenus, vous pourrez vous apercevoir que vos mots-clés :

1- N’ont pas été impactés par votre évaluation et n’ont donc pas besoin d’être modifiés,

2- Ne sont plus en lien avec l’objectif de votre page ou des attentes de votre audience et doivent être repensés.

Dans le second cas, pensez bien à refaire votre recherche de mots-clés afin de déterminer les termes à classer.

Étape 3 : Évaluer vos révisions

Vous devez maintenant être prêt à éditer votre nouveau contenu, tout en gardant à l’esprit qu’un contenu peut être révisé sans cesse. Plus vous allez éditer votre contenu, et plus il s’éloignera de votre stratégie initiale. Et même si ce n’est pas forcément une mauvaise chose, vous devrez contrôler continuellement ces changements pour vous assurer que vous publiez un contenu performant.

Pour cela, il est conseillé de réévaluer votre contenu de manière globale avant de le mettre en ligne, en vous posant quelques questions simples :

  • Est-ce que je cible bien les besoins de mon audience ?
  • Est-ce que mes mots-clés sont correctement intégrés ?
  • Est-ce que j’utilise le ton adéquat ?
  • Est-ce que mon information est structurée et hiérarchisée ?

Si vous répondez affirmativement à toutes ces questions, alors vous continuez à éditer votre contenu pour le publier. Par contre, si vous avez un doute sur une des questions, n’hésitez pas à reprendre votre contenu pour apporter de nouvelles corrections.

Conclusion :

Même si chaque contenu est différent, il existe malgré tout des points communs entre eux. Une fois que vous aurez identifié ces similitudes et donc que vous comprendrez le rôle qu’elles jouent au sein de vos différents canaux et sujets, cela vous permettra de créer votre propre procédé de révision.

Enfin, lorsque vous vous lancez dans un nouveau projet, vous pouvez garder à l’esprit que :

  • Votre audience est la clé du succès ou de l’échec d’un contenu, donc rendez-la heureuse,
  • “Pensez qualité” ! Assurez-vous que tous les composants de votre contenu soient performants,
  • Optimisez vos mots-clés et n’hésitez pas à faire des recherches complémentaires si besoin,
  • Vous aurez à faire face à quelques changements inattendus, restez vigilants !

Auteur

Marketing Manager chez Webmecanik, mon rôle de chef d’orchestre me permet de créer et mettre en place notre stratégie webmarketing. Pour cela, ma curiosité (qui n’est plus un vilain défaut !) est le meilleur atout pour vous proposer du contenus de qualité, des astuces et bonnes pratiques du Marketing Automation & Inbound Marketing. 

Découvrez Webmecanik Automation

Découvrez Webmecanik Automation

Trackez vos visiteurs. Augmentez vos conversions en automatisant la qualification. Créez des stratégies automatisées. Augmentez significativement le ROI de vos actions et votre CA.

Success Story - Renault Sport

Success Story - Renault Sport

Dans le secteur de l'automobile en B2C, l'agence Indexel vous présente son succès sur l'emailing ciblé et automatisé.