Le blog du marketing automation

vidéo d’entreprise : travaillez votre message !

Par : Margaux Baïs • Pas de commentaire

Dans le domaine de la vidéo d’entreprise, comme souvent dans le monde de l’image, le meilleur côtoie le pire, et la frontière est mince. Si le fait de publier une vidéo de qualité sur son site Web peut être un vecteur puissant de communication, on peut assez facilement tomber dans le contresens, voire le mauvais goût, et ce quel que soit le budget.

Voici 3 conseils simples pour réussir votre vidéo d’entreprise :

Définissez votre cible

Ce point parait être une évidence. Pourtant, il est déterminant : une vidéo à destination d’investisseurs potentiels sera complètement différente d’une vidéo à destination de vos clients. Il faut à tout prix éviter de mélanger les genres, faute de quoi le message sera brouillé et il y a peu de chances que vous réussissiez à toucher votre public : à vouloir s’adresser à trop de monde, on ne parle à personne.

Cela revient à « segmenter » votre audience, puis à cibler le groupe auquel vous souhaitez vous adresser. Plus vous serez en mesure de décrire votre segment ou groupe cible, plus vos choix en terme d’images seront pertinents. Essayez de vous représenter mentalement votre cible pour mieux vous adresser à elle.

Travaillez votre message clef et vos objectifs

Là aussi, je vois trop souvent des clients ou des collègues qui cherchent à faire passer une trop grande quantité de messages dans une même vidéo, faute d’avoir assumé un axe de communication clair. On se retrouve alors avec des films-fleuves qui enchainent des plans et des séquences qui n’ont aucune cohérence entre eux. Finalement, c’est un peu comme dans un entretien commercial : le bon commercial est rarement celui qui parle beaucoup, mais plus souvent celui qui donne l’argument clef qui répond à une véritable attente du client. Il n’y a pas de bon ou de mauvais message, l’essentiel étant que ce message soit en ligne avec les attentes de votre cible.

Il existe des centaines d’exemples issus de décennies de messages publicitaires : les meilleurs spots sont ceux qui véhicule une idée forte et qui parle au « cerveau primaire » (pour les adeptes du neuro-marketing).

Au passage, il ne faut pas confondre le fait de définir « un message fort » et le fait d’être « mono-argument ». Par exemple, « la fosse tranquille » d’Eparcyl est un message fort. Les arguments, eux, peuvent être multiples, mais concourent tous à renforcer le message : pas d’odeurs, pas d’entretien, moins de vidanges, un meilleur fonctionnement… tranquille disions-nous.

Ne laissez pas les prestataires vidéo décider à votre place

Ce dernier point est également essentiel, mais je serais tenté de le qualifier d’erreur de débutant. Dans les grandes entreprises, le message est défini par une agence de com’ qui pilote les réalisateurs. Dans les PME, beaucoup de chefs d’entreprises confient directement la réalisation de leur vidéo à des techniciens de l’image, en pensant qu’ils vont faire le travail marketing à leur place : c’est une illusion. Ces prestataires savent choisir la lumière, définir un cadrage, mettre en scène un produit… mais ils ne pourront jamais savoir mieux que vous le message à faire passer. Vous devez leur fixer un cadre précis et leur communiquer un cahier des charges clair. Ne pas le faire, c’est s’exposer à une déception quasi certaine.

Auteur

Content Marketing Lover chez Webmecanik, ma mission est de rendre visible et tangible le Marketing Automation. Anciennement consultante en acquisition de trafic, je me suis dirigée vers l’Inbound Marketing, qui est selon moi une évidence dans toutes stratégies webmarketing.