Le blog du marketing automation

Sagesse lyonnaise et publication de contenu

Par : Jonas Coufignal • Pas de commentaire

« Le difficile (dans le digital) c’est d’y faire »

La plaisante sagesse lyonnaise de Justin Godard l’annonce à sa manière : « il suffit pas d’y dire, le difficile c’est d’y faire ». Dans un autre style, les professeurs de stratégie d’entreprise formulent avec provocation : « Vos idées ne valent rien ! Votre plan d’actions n’est rien ! Rien, sans capacité de mise en œuvre ».

Les professionnels de la mise en œuvre

Dans un camp comme dans l’autre, le principe reste inchangé. Et le sujet du référencement sur internet n’échappe pas à ces maximes. Le succès des modèles de création de contenu comme ceux de l’agence Pim-Bim sont éloquents : leurs clients annonceurs choisissent d’externaliser en partie cette production. En appliquant pour leur propre site cette rigueur de publication, ils améliorent constamment les résultats sur les recherches Google.

La production donc, est souvent externalisée. Pourtant l’ensemble des équipes d’une société constitue un vivier riche pour produire du contenu. Riche de part sa diversité : autant de métiers, de responsabilités et de sensibilités différentes qui sont rarement relayés.

Les agences transforment les annonceurs en média

Maintenant, le digital permet à tout un chacun de devenir diffuseur ! Et par extension, à chaque organisation si elle l’orchestre avec ses salariés.

Ironiquement, c’est dans les médias traditionnels et au sein des organismes politiques que la communication externe est la plus codifiée – souvent de façon informelle – privant de liberté les artisans mêmes des contenus les plus consultés. « Privant » le terme est fort, mais lisser l’expression et la faire valider cinq fois avant diffusion… Au final, le message perd de sa représentativité.

Un média assumé a pour lui la récurrence et la ponctualité de publication. Les objectifs poursuivis ne sont pas les mêmes : la visibilité a un prix, celui de la publicité… Refaisons parler le professeur provocateur : « Le prix, c’est pas le produit ! Le prix, c’est la demande du produit ! » Devenir média donc, c’est aussi reprendre la main sur le pouvoir de négociation avec les diffuseurs. Les agences permettent à leurs clients d’acquérir ce pouvoir.

Des outils pour garder le pouvoir

Mobiliser ses collaborateurs comme autant de créatifs ; produire son propre contenu authentique ; le diffuser soi-même régulièrement comme un rendez-vous que nous propose un média traditionnel… « Il suffit pas d’y dire ! » mais maintenant on a la recette « pour y faire ».

C’est aussi ce type de conseils que Webmecanik partage à ses agences partenaires. Notre solution de marketing automation permet de diffuser le contenu aux personnes qui le demandent. « le bon message, au bon moment ».

Couplé aux bonnes pratiques visant à optimiser le référencement, nous mettons entre les mains des responsables digitaux le « vecteur ».  L’outil grâce auquel ils personnalisent et entretiennent la relation initiée avec les communautés en ligne.

A vos contenus – prêts ? Publiez !

Vous Voulez en savoir plus ? Contactez-nous :

inbound marketing et marketing automation

 

Auteur

My team partners describe me as a diplomatic, persistent and solution-oriented person. I have previously founded two companies seen as game-changers in their sector. And those experiences have shaped a pragmatic, customer-centric profile. Cut the bullshit and do fruitful business using marketing automation. I’m there to help, either in Germany, UK or around the world when needed!