Le blog du marketing automation

publicité internet et entreprises de proximité

Par : Margaux Baïs • Pas de commentaire

photo-agence-eureosDepuis qu’Eureos a ouvert une agence au centre d’Annecy, l’équipe a redécouvert le commerce de proximité. Notre boucher nous prépare des lasagnes prêtes à réchauffer quand le temps manque à la pause de midi, le caviste d’en face fournit les bouteilles pour l’anniversaire des collaborateurs, notre banquier et notre assureur passent régulièrement prendre le café le matin.

Et c’est en discutant avec ce dernier, qui est plutôt du genre ouvert, compétent et dynamique, que nous avons mené une réflexion de fond sur un sujet pas si simple à traiter : comment les commerces et entreprises de proximité peuvent-ils bénéficier au mieux des nouveaux outils de promotions offerts par le web, avec des moyens réduits ?

Les sites web inutiles

Première réponse : faire un SUPER site web. Avec animation flash, photos professionnelles avec mannequins, discours grandiloquents… la totale. Pas de chance : l’assureur en question fait partie d’un groupe, qui a déjà un site web, et qui verrait d’un très mauvais œil ce type d’action kamikaze. Et puis bon, soyons clair, une assurance habitation, tout le monde sait ce que c’est. Pas besoin de le répéter sur un énième site web. Ce que ses clients cherchent, c’est avant tout un acteur de proximité à l’écoute de leur besoins.

Le référencement naturel chimérique

Un bon vendeur de webagency arrivera peut-être à convaincre un acteur de proximité, mais je vous le dis tout net : n’espérez pas vous positionner en première page de Google sur « assurance habitation » si votre budget n’est pas celui d’un poids lourd du secteur. Vous pouvez tenter une approche sur « assurance habitation annecy », et vous avez peut-être une chance d’y parvenir dans un an. Et après ? Les internautes ajoutent-ils souvent le nom de la ville à la requête ? Et quid de ceux qui habitent à Seynod, la ville voisine ?

Les pages jaunes

Deuxième réponse : miser sur les pages jaunes. Pourquoi pas. Le fait est que ça fonctionne dans le cas de notre assureur. Mais les autres, ceux qui tapent « recherche un assureur » dans Google, comment les capter ?

L’autre voie : page d’atterrissage + publicité web locale

Troisième réponse : repenser toute la chaine et la dimensionner pour les activités locales :

  • Un site ? Non, une simple page (dite page d’atterrissage), simple et directe. Bien moins chère, et faite en une à deux demi-journées.
  • De la pub Adwords ? Oui mais locale, limitée à un rayon de 20km autour du commerce, pour ne pas gaspiller son budget et maximiser les chances d’avoir des demandes en retour.
  • Un formulaire de contact efficace ? Directement inclus au bas de la page. Droit au but.
  • Un suivi statistique : 10 minutes pour paramétrer Google Analytics(gratuit) et un seul indicateur à suivre : le taux de transformation.

Combien ça coûte ? Infiniment moins cher que tout le budget que vous gaspillez déjà dans les journaux.

Vous voulez tenter l’aventure et arrêter les méthodes inefficaces et couteuses : contactez-nous. Vous pouvez également passer prendre la café à l’agence :-)
  

Auteur

Content Marketing Lover chez Webmecanik, ma mission est de rendre visible et tangible le Marketing Automation. Anciennement consultante en acquisition de trafic, je me suis dirigée vers l’Inbound Marketing, qui est selon moi une évidence dans toutes stratégies webmarketing.