Le blog du marketing automation

le premier facteur de succès, c’est le client

Par : Margaux Baïs • Pas de commentaire

On ne fait du bon travail qu’avec des clients intelligents. C’est le constat que je faisais la semaine dernière, quand Nathalie, une cliente, m’a appelé pour me remercier du travail accompli et des résultats obtenus.

Aller à l’essentiel

Le client intelligent va à l’essentiel. Il s’intéresse d’abord aux résultats et met les jugements de valeur dans sa poche. Quand il passe de 15 demandes de devis en 6 mois à 15 par jour sur son site web, il ne vient pas vous bassiner avec la couleur de la police du bandeau. Il vous appelle pour vous dire merci (il n’est pas obligé, il paye pour ça), et vous avez tout de suite envie de lui trouver 5 contacts de plus par jour.

D’autres vous diraient que leur site web génère des contacts parce que leur entreprise est de plus en plus connue, que votre rôle la-dedans est très marginal.

Savoir anticiper

Quand on lui dit qu’il n’est jamais assez tôt pour engager une démarche de gestion de la relation client (CRM), le client intelligent comprend tout de suite pourquoi. Un an plus tard, il a un fichier structuré et des milliers de prospects qualifiés en réserve. Il peut les dispatcher à ses partenaires commerciaux en trois clics, tout en gardant la maîtrise de son processus commercial. Il peut gérer ses campagnes lui-même sans forcément toujours acheter des listes. Il sait retrouver l’historique de tous les échanges avec les clients, et il a un outil pour fournir un service client de qualité.

D’autres vous diront qu’ils n’ont pas de temps et d’argent à perdre dans des outils aussi compliqués qu’inutiles, qu’Excel et Access sont parfaits pour gérer un fichier client, et qu’on verra bien dans quelques années, si le succès est là (cherchez l’erreur dans ce raisonnement).

Avoir l’esprit ouvert

Quand on lui propose de prendre des photos dans les foires pour les publier sur Twitter, le client intelligent veut en savoir plus : qu’est-ce que ça lui apporte, comment ça marche, est-ce que c’est consommateur de temps ? Quand il comprend l’intérêt pour lui, il vous surprend par sa créativité et devient parfois une star des réseaux sociaux (quand on vous dit de ne jamais engager d’experts des réseaux sociaux).

D’autres vous disent que Twitter et facebook, c’est pour les enfants, qu’ils sont des gens sérieux et qu’ils ont des choses bien plus importantes à faire.

Reste une question : comment fait-on pour ne travailler qu’avec des clients intelligents ?

Auteur

Content Marketing Lover chez Webmecanik, ma mission est de rendre visible et tangible le Marketing Automation. Anciennement consultante en acquisition de trafic, je me suis dirigée vers l’Inbound Marketing, qui est selon moi une évidence dans toutes stratégies webmarketing.